Garder de jolis seins pendant l’allaitement !

S’il est vrai que la grossesse abîme les seins (la poitrine grossit sous l’influence des poussés hormonales, puis lorsque les seins reprennent leur taille normale, la peau se distend et finit par se froisser), les succions du bébé pendant l’allaitement augmente également les dommages causés à la peau des seins et aux mamelons.

augmentation mammaire

Et pour cause, en tétant votre bébé tire sur vos seins, aggravant par la même le relâchement cutané de votre poitrine. Sans oublier que les tétées produisent une sécheresse cutanée pouvant exposer les mamelons à des gerçures, des crevasses ou à un eczéma plus ou moins douloureux.

Pour limiter les désagréments liés à l’allaitement, hydratez aussi souvent que possible vos seins avec de l’huile d’amande douce ou du beurre de karité, connus pour leurs propriétés émollientes, nourrissantes et assouplissantes.

Si vos mamelons saignent, appliquez une pommade dont les substances spécifiques ralentissent l’évaporation de l’eau dans la peau, sans bloquer son oxygénation. Après quelques applications, la douleur se calme et le processus de cicatrisation suit son cours plus rapidement, sans formation de croûte.

En cas de fortes douleurs, la prise d’analgésiques, environ 30 minutes avant les tétées, apporte un réel soulagement.

Quel que soit votre désir de maternité, faites en sorte de le concrétiser avant la pause de vos prothèses mammaires. Ainsi, vous préserverez vos seins des aléas de l’allaitement, et profiterez plus longtemps de l’amélioration esthétique apportée par votre augmentation mammaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 4 =

Votre séjour 5star
Votre séjour

Rappel immédiat

×