Prothèses Mammaires et Lymphomes : les recommandations

prothèses-mammaires-et-Lymphomes

L’augmentation mammaire par pose de prothèses mammaires peut dans de rares cas provoquer l’apparition de lymphomes.

L’agence du médicament a notifié 29 cas en France à ce jour.

Prothèses mammaires et lymphomes : une pathologie rare

400 000  femmes sont porteuses de prothèses mammaires en France. Sachant que seulement 29 cas présentent des lymphomes, cette pathologie reste rare comparée au nombre de prothèses mammaires implantées chaque année.

Il est à noter que la marque de prothèses mammaires Allergan est identifiée dans la majorité des cas reportés de lymphomes.

Prothèses mammaires et lymphomes : les recommandations

Si retrait des prothèses n’est pas préconisé par le ministère de la santé, la vigilance reste de mise. Les femmes portant des prothèses mammaires doivent donc se faire surveiller régulièrement pour vérifier l’état de la prothèse.

C’est ainsi que les professionnels de la santé doivent informer les femmes souhaitant se faire poser des prothèses mammaires que ce soit pour des raisons esthétiques ou dans le cadre d’une reconstruction.

Prothèses mammaires et lymphomes : les signes cliniques

Outre le fait que les patientes porteuses de prothèses mammaires doivent être suivies régulièrement, il est important de reconnaitre les signes évocateurs de l’éventuelle appartition d’un lymphome.

On notera comme signes cliniques inquiétant : épanchement, masse au niveau de la prothèse, douleur, inflammation, ulcération, voire altération de l’état général avec de la fièvre.

Un médecin doit être consulté dans tous les cas et il est recommandé de faire une échographie voire même une IRM en deuxième intention si l’échographie n’est pas suffisante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × trois =

Votre séjour 5star
Votre séjour
Nos cliniques

Rappel immédiat

×